Entraide

Réseau d’entraide intergénérationnelle

L’idée de la création d’un réseau d’entraide intergénérationnelle est née de deux constats :

• D’une part, le fait que bon nombre de personnes âgées vivant seules à domicile se retrouvent souvent en difficulté par rapport à la réalisation de petites tâches ou travaux ne relevant pas d’attribution de professionnels de l’aide à domicile ou d’autres professions : très petit bricolage ou jardinage comme changer une ampoule ou tailler un rosier, prendre le temps pour faire du tri dans ses affaires, classer ses papiers quand on est malvoyant, avoir quelqu’un pour accompagner à un rendez-vous, avoir quelqu’un à qui donner sa procuration pour aller voter…). Dans le même temps, ces mêmes personnes sont souvent réticentes à l’idée de recevoir de l’aide de bénévoles sans contrepartie, mais tiennent à se rendre utiles à leur niveau. A nous de leur prouver qu’à tout âge, et quel que soit son niveau d’autonomie, on peut toujours être utile aux autres.

• D’autre part, bon nombre de bénévoles sont aussi en demande de pouvoir rendre ce genre de service à d’autres personnes, et aimeraient également pouvoir à leur tour recevoir de l’aide pour certains besoins : apprendre à lire, être aidé pour la rédaction d’un courrier, pratiquer une langue qui leur est étrangère, découvrir des recettes de cuisines, apprendre à coudre, découvrir la peinture, recevoir des vêtements, objets, ou livres de seconde main… 

Le réseau d’entraide intergénérationnelle vise donc à mettre en relation ces personnes, qui ont à la fois des besoins particuliers auxquels elles ne peuvent répondre seules, et des ressources et des compétences à offrir aux autres en échange. Chaque personne du réseau est donc à la fois « donneur » et « receveur » d’aide. Dans ce système où l’argent est proscrit, un service vaut un autre service (par exemple, une écharpe en tricot contre une aide pour faire les cartons en vue d’un déménagement, ou bien un appareil réparé contre un cours de français, ou encore l’entretien d’un jardin contre la possibilité de faire un potager et de partager les récoltes ensemble). De plus, les échanges se font entre les membres du réseau, ce qui veut dire que l’échange de service ne se fait pas nécessairement entre une personne A et une personne B, mais A peut aider B qui à son tour va aider C et ainsi de suite.

Si vous avez des besoins particuliers, et si vous avez des compétences ou des ressources à offrir, n’hésitez plus à nous contacter !

Personne référente : Thérèse DEVILLERS

05 49 37 07 78 – monalisa@cif-sp.org