Centre d’Information et de Formation des Services à la Personne

Le CIF-SP, Centre d’Information et de Formation des Services à la Personne, a pour but d’informer, d’orienter, de former les futurs salariés, les salariés et demandeurs d’emploi sur tous les métiers des services à la personne et du médico-social. Elle contribue également à la professionnalisation du secteur en menant:
– des actions d’évaluations des activités et d’évaluation de la qualité des prestations des établissements et services sociaux et médico-sociaux
– en apportant des solutions de conseils et de l’animation territoriale à toutes personnes morales
– en développant des liens et partenariat avec le monde de la recherche et universitaire.
L’ensemble de ces activités est conçu dans une perspective d’éducation populaire.
Notre association, à travers de multiples actions veut interpeller la société et mettre en pratique des solutions concrètes pour adapter au grand âge et aux personnes vulnérables de façon plus large notre environnement, l’accès à la culture et aux loisirs. Nous voulons porter la question des droits et devoirs dans une société démocratique, quel que soit notre degré d’autonomie.

IMG_6022

Nos valeurs

Le CIF-SP défend et promeut des valeurs d’entraide et de solidarité entre toutes et tous.
Cela se traduit par la défense d’une égalité des droits entre les hommes et les femmes, les français et les étrangers, quel que soit leur orientation sexuelle, leur couleur de peau, leurs croyances et incroyances mais aussi et surtout plus particulièrement leur âge.
Nous sommes tous différents, mais devrions toutes et tous être égaux en droits et en devoirs, de plus, nous considérons que nous sommes tous inter-dépendants et que l’autonomie est avant tout une question de degrés.
La question du grand âge, comme celle du handicap et de la maladie, posent les problématiques autour de l’autonomie et de la dépendance dans une société démocratique.
Au regard de nos valeurs, comme de la loi, nous refusons la hiérarchie entre les discriminations, cependant nous constatons que l’âgisme est aujourd’hui la plus banalisée, la plus ignorée de celles-ci.
Pour lutter contre ces discriminations, nous pensons qu’un cadre laïque est important pour le vivre ensemble et est ainsi au cœur de nos actions.
Nous sommes féministes, car force est de constater qu’avec l’âge, les inégalités entre les sexes s’aggravent et la maltraitance envers les personnes âgées concernent d’abord les femmes âgées.
Nous affirmons qu’il n’y a qu’une race d’êtres humains, que la couleur de la peau n’est qu’une caractéristique parmi d’autres et nous constatons malheureusement qu’en devenant vulnérables, les personnes de couleurs sont encore plus discriminées.
Nous dénonçons et luttons contre les inégalités sociales qui se renforcent également avec l’âge, citons simplement comme exemples: l’accès aux soins, le logement, la mobilité. La question de la mobilité des personnes âgées est cruciale.
La solidarité dans un monde aux ressources, notamment énergétiques, limitées, font que les solutions que nous proposons s’inscrivent dans une réflexion globale sur l’écologie et l’environnement, incluant aussi les questions de la nutrition, de la santé, de l’habitat et de la transmission des savoirs faire entre les générations.
Notre association, à travers de multiples actions, veut interpeller la société et mettre en pratique des solutions concrètes pour adapter au grand âge et, aux personnes vulnérables de façon plus large, la communauté, la ville, l’accès à la culture et aux loisirs.